irati.org - Activités à Iraty
seguro de salud del estado de missouri comprar proscar ojo doctor rochester ny
Imprimer

Activités à Iraty

Élevage

Yeguas-en-Cruz-Osaba

L’élevage a toujours été très important dans la vie de la forêt d’Iraty, et a modelé son paysage depuis la Préhistoire. Les sites mégalithiques se trouvent dans les pâturages, a proximite des bergeries et des cabanes, ce qui signifie que ces zones n’ont pas changé depuis des milliers d’années.

À Iraty, plusieurs types de brebis paissent : les brebis de race a viande et typiques d’environnements plus secs, et trois variétés de brebis de race « laitiere » : à tête noire (mâles et femelles peuvent avoir des cornes), à tête rousse et la basque-béarnaise, avec une tête plus étroite. Parmi les vaches, les races les plus fréquentes sont la blonde d’Aquitaine et la vache des Pyrénées. La race typique de cheval est la jument burguetana (originaire de la région de Burguete).

Le bétail se nourrit de l’herbe des pâturages de montagne, à forte valeur nutritive, dûe à la grande diversité de graminées et légumineuses. Le résultat est une meilleure qualité de la viande, du lait et des fromages faits dans cette région. La plupart des pâturages sont communaux et il existe des accords renouvelables tous les ans qui permettent la cession de pâturages entre les vallées pyrénéennes. D’autres troupeaux parcourent les chemins de transhumance afin de paître dans les paturages navarrais (sud de la province).

Exploitation forestière

almadia 

L’exploitation du bois à Iraty se fait en fonction de plans d’aménagement forestiers, cèst une importante source de revenus pour Aezkoa et Salazar.

À l’heure actuelle, comme il s’agit de forêts communales, les habitants de ces vallées profitent des lots de bois pour chauffer leurs maisons ainsi que d’autres produits comme les champignons, les mûres, les myrtilles et les pommes pour fabriquer des liqueurs.

À l’époque, ils utilisaient également des arbres pour la construction de bâtiments, des glands et des feuilles pour le bétail et du charbon végétal.

Depuis le XVIIIe siècle, les Marines espagnole et française ont utilisé du bois de ces forêts pour construire des mats et remes de bateaux car la qualité des sapins et des hêtres était très élevée. La difficulté de transport fut remédiée avec des almadias (radeaux réalisés avec des troncs qui descendaient les fleuves). Au début du XXe siècle, les entreprises privées ont introduit la technique de barranqueadores (les troncs sont libres et transportés par l’eau des rivières), puis le transport aérien au moyen de câbles. Actuellement, les routes et les pistes forestières ont résolu ce problème. Cependant, vous pouvez découvrir la façon dont était exploité le bois grâce au Sentier d'interpretation Erreka-Idorra.

Loisirs

abodi

Les possibilités de loisirs à Iraty sont nombreuses. La randonnée peut être pratiquée aussi bien sur les trois sentiers de grande randonnée qui traversent le territoire (GR10, GR11 et GR12), que sur des courts sentiers locaux et le Sentier transfrontalier Erreka-Idorra.

Les amateurs de vélo ont à leur disposition des centaines de kilomètres de pistes cyclables et de pistes VTT, dont la plupart sont balisées. Cette région permet également la pratique de canoë-kayak, canyoning et escalade.

Parmi les infrastructures touristiques, il faut souligner les « Casas de Irati », les Chalets d’Iraty ou le Chalet de Cize.

En hiver, vous pouvez pratiquer le ski de fond et faire des randonnées en raquettes aux stations d’Abodi et des Chalets d’Iraty.

Chasse et pêche

Ciervo Palombe et bécasse. La chasse se pratique actuellement avec des fusils, tandis qu’avant on utilisait des filets dans les cols. Il existe des palombières dans six zones d’Iraty. Certaines d’entre elles sont vendues aux enchères et représentent de petits revenus pour les Vallées.

Les autres modalités de chasse (sangliers, chevreuils, biches) et de pêche (truites) sont réglementées par des réserves, avec une limite dans le nombre de pièces de gros gibier et des tronçons de rivière interdits à la pêche.

Autrefois, ces activités étaient de première nécessité car elles complétaient le maigre régime alimentaire des habitants. Le Roi de Navarre organisait déjà des parties de chasse dans cette région, comme celle de 1165. Ils chassèrent 188 pièces, dont 14 ours, 22 biches et 16 sangliers.

comprar cialis transferencia bancaria comprar priligy en espana ciprofloxacino normon comprar viagra en espana comprar ventolin online donde comprar levitra mexico